Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La vie à la Pinçonnière

La vie à la Pinçonnière

Notre nouvelle vie dans la Manche, le projet, les travaux....

Les agnelages

De février à fin mars nous avons vécu la belle période des agnelages. Belle période mais loin d'être de tout repos car ceux-ci se déroulent plutôt tard le soir ou très tôt le matin. Nous dormions avec la fenêtre de notre chambre ouverte afin d'entendre les premiers bêlements. A chaque fois, Eric se levait afin de s'assurer que les petits têtaient, que la brebis ne les rejetait pas et qu'elle se portait bien.

Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages

Nous avons installé une "nurserie" afin que les mères et les petits soient isolés du reste du cheptel pendant quelques jours.

 

Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages

Après quelques jours en nursery et dès qu'il a commencé à faire beau (c'est à dire pas de pluie...), les petits et leurs mères ont pu sortir. Mais dans un enclos afin d'être toujours à l'écart des autres brebis et agnelles.

Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages

Un vrai traitement de faveur car en plus de l'enclos privatif, elles ont bénéficié de granulés, d'argile et d'herbe fraîchement cueillie !

 

Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages

Et çà, la 14, çà lui a vraiment plus !

Les agnelages

Après cette étape, les mères et les petits ont pu rejoindre le reste du cheptel. Et tous les soirs, c'est avec beaucoup de bonheur que nous continuons à apporter à l'ensemble du troupeau quelques friandises. Instant privilégié qui nous permet également d'observer de plus près l'évolution des petits.

Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages
Les agnelages

Et puis il y a eu ce petit que sa maman n'a pas voulu allaiter, elle n'a pas voulu s'en occuper et nous n'avons pas eu d'autre choix que de le nourrir au biberon. Il s'appelle "biquet", prénom étrange pour un agneau, c'est vrai mais il est tellement attachant qu'on lui pardonne !

Les agnelages
Les agnelages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chantal 21/06/2017 15:38

La vie à la campagne n'est pas de tout repos. Le manque de sommeil est compensé par de fortes émotions ! Biquet, l'agneau orphelin et jamais repu, a bien manifesté son attachement aux propriétaires des lieux ainsi qu'aux amis et à la famille en visite. Un réel bonheur quand on est enfant que de donner le biberon à un agneau! J'y ai eu droit moi aussi et je suis prête à recommencer!
Vivement le printemps prochain!
Chantal